(Photo Wimedia)

La température printanière permet à un jardin situé à 1000 mètres d’accueillir un Robert-le-Diable. Où a-t-il passé l’hiver ? Dans les environs ou dans des contrées quand même un peu moins enneigées ? 

Près de lui, les bourdons s’en donnent à cœur joie dans les anémones pulsatilles, alors que la première fauvette à tête noire égrène puissamment son chant dans le mirabellier en fleurs.

Benjamin Stebler